Tél05 56 36 70 38

Financer votre projet

Avec ou sans apport, l’achat d’un bien immobilier est le plus souvent conditionné à l’octroi d’un prêt immobilier. Mais pour vous aider à financer votre projet, sachez qu’il existe également des dispositifs fiscaux spécialement conçus pour favoriser l’accession à la propriété.

les prêts immobiliers

 

Pour obtenir le meilleur financement, vous pouvez vous adresser à votre banque habituelle.

Mais n’hésitez pas à faire jouer la concurrence et à comparer en consultant d’autres établissements ou un courtier. Et ce, même si le niveau actuel des taux est particulièrement bas et attractif.

 

Pour vous accorder le prêt, l’organisme bancaire va calculer votre capacité de remboursement mensuelle, plafonnée à 33% de vos revenus.

 

Pour cela, il va tenir compte de :

  • vos revenus ;
  • de vos charges ;
  • des crédits en cours ;
  • et du montant de votre apport éventuel.

 

De votre côté, renseignez-vous sur les dispositifs mis aujourd’hui en place pour faciliter l’accession à la propriété. A commencer par le 1% logement ou encore le PTZ+.

« POUR BIEN COMPARER LES PRÊTS, BASEZ-VOUS SUR LE TAUX EFFECTIF GLOBAL (TEG) QUI INCLUT LE TAUX FACIAL, L’ASSURANCE, LES FRAIS ET LES COÛTS LIÉS À LA PRISE DE GARANTIE (HYPOTHÈQUE, CAUTION…). »

LE PTZ+logo-ptz

Le PTZ (Prêt à Taux Zéro) est un prêt aidé par l’Etat, qui prend en charge les intérêts. Il a été créé pour faciliter l’accès à la propriété. Il est donc réservé aux primo-accédants (personnes n’étant pas déjà propriétaires d’un bien immobilier depuis moins de 2 ans ) et est accordé selon certaines conditions de ressources (plafond fixé par décret).   En janvier 2016, pour permettre à encore plus de ménages de devenir propriétaire, le PTZ a vu ses modalités simplifiées et ses avantages renforcés…

  • Financement à 40% d’un logement neuf avec le nouveau PTZ (contre 18% et 26% selon les secteurs auparavant).
  • Augmentation des plafonds de revenus.
  • Possibilité de commencer à rembourser ce prêt au bout de 5, 10 ou 15 ans selon les revenus.
  • Allongement des prêts si nécessaire, sur 20 ans au moins, pour réduire les mensualités.

* Dans la limite de certains plafonds.

BON A SAVOIR

Pour bénéficier du PTZ+, les revenus du foyer ne doivent pas dépasser un certain plafond. Celui-ci dépend de la composition du foyer (nombre de personnes devant occuper le futur logement) et de la zone où se situe le logement. Ces plafonds ont été revus à la hausse pour l’ensemble des zones au 1er janvier 2016.